• Picot : mon fonctionnement, les outils : petit bilan après un an d'utilisation ...

     

    Picot : mon fonctionnement, les outils : petit bilan après un an d'utilisation ...

     "clic" ici pour voir toutes les ressources ...

     

    Voilà mon fonctionnement et les outils que j'utilise pour la grammaire au jour le jour.

    J'attendais d'avoir utilisé la méthode cette année pour publier cet article, je vais ainsi pouvoir faire un petit bilan et des changements pour l'an prochain.

    Le lundi nous découvrons le texte. Je distribuais les textes en fonction des niveaux, mais j'ai fini par distribuer le niveau CM2 à tous pour que tout le monde puisse avoir la fin. Cela simplifie du coup la préparation des photocopies, je différencie simplement pour mes élèves dys (je leur donne la version de en classe Pascale).

    Les élèves lisent à voix basse sur leur feuille pendant que j'installe le diaporama. Je ne fais plus lire à voix haute (conseil de l'inspectrice) car j'ai d'autres temps pour cela, j'enchaîne avec les questions de compréhension. Nous y répondons à l'oral.

    Arrive ensuite la transposition. On travaille sur le texte en changeant le temps/la personne. Je la commence en collectif avec le diaporama, en interrogeant les élèves tour à tour, puis j'introduis l'ardoise pour que chacun participe bien. Je ne fais pas récrire les transpositions, je donne le document à mes élèves et ils surlignent les changements. Ils écrivent déjà beaucoup avec les exercices. Je leur donne le document par niveau.

    Le mardi et le jeudi nous faisons les exercices en suivant le diaporama, le guide est sur mon bureau. Les premiers exercices sont faits en collectif, j'utilise beaucoup l'ardoise. Puis les élèves font le travail individuellement. Je corrige en collectif ou individuellement en fonction des besoins. Avant je photocopiais les exercices mais j'ai changé en cours d'année. Je ne photocopie pratiquement pas les consignes, elles sont projetées, donc j'économise du papier, les élèves recopient toutes les phrases, grâce à ce fonctionnement ils écrivent beaucoup. C'est dur en début d'année mais ils gagnent vite en rapidité. Je continue à photocopier quand il y a des différences entre les deux niveaux, alors je photocopie pour un niveau, et l'autre niveau suit sur le diaporama.

    Le vendredi c'est le jour dédié au vocabulaire et à la production d'écrits. En début d'année, je zappe cette partie car les élèves sont très lents, et j'ai besoin de ce temps pour terminer les exercices de la semaine. Puis petit à petit ça s'installe. L'an prochain je vais utiliser le célèbre Filou donc je passerai cette étape.

    Les outils : je fais coller le texte et les transpositions dans un cahier dédié à la méthode. Jusqu'à présent j'y mettais aussi les collectes, et nous faisions les exercices également dans ce cahier. Mais je n'ai pas eu assez de place, si bien que nous avons continué les exercices dans le classeur (partie exercices de français) ou dans le cahier du jour selon les moments. L'an prochain je fais les collectes en collectif sous forme d'affichage (livret A3 ou enveloppes), et je donne les collectes individuelles aux élèves en une fois au moment de la structuration. Les collectes prennent du temps mais elles sont intéressantes pour les élèves. Je pense que cette organisation est un bon compromis. On continuera de collecter et de chercher ensemble mais on ne collera qu'une fois dans le cahier.

    Les collectes sont les mots ou phrases que l'on met de côté, que l'on classe, et que l'on étudie lors des phases de structuration.

    Donc pour le matériel je prévois :

    - petit cahier jaune : à la fin du cahier on collera les textes et les transpositions, au début du cahier on fera les exercices. Comme les élèves écrivent beaucoup, je bannis les grands cahiers, vraiment pas pratiques !

    - les collectes et la structuration seront dans le cahier de leçons de français, je mettrai les collectes en face de la leçon correspondante

    Bilan du point de vue de l'élève :

    Mes élèves aiment la méthode, ils ont bien progressé, même les plus fragiles. Je continue sans hésitation ! Au départ les élèves ont du mal car ils sont lents en début d'année, mais il faut persévérer, après ils prennent le rythme.

    Du point de vue de l'enseignant :

    C'est difficile au début de rentrer dans la méthode, mais une fois qu'on la connait quel gain de temps ! Il suffit de suivre, mais ce n'est pas fermé. On peut toujours adapter si on le souhaite, faire plus ou moins d'exercices, travailler un peu autrement par moment, ou suivre le guide tout simplement.

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Clémence
    Vendredi 26 Mai à 10:39

    Bonjour,

    tout d'abord merci pour ton retour. 

    Jai une remarque / question. Dès que je suis remplacée, aucun remplaçant n'a repris la méthode. J'avais beau avoir tout détaille et mis tout à disposition, aucun remplaçant n'a osé. Alors forcément j'ai pris du retard et ça me decallait tout dans la semaine. Quelqu'un aurait une astuce ?

      • Vendredi 26 Mai à 10:47

        Effectivement pas évident de rentrer dans la méthode comme ça ! Avais-tu laissé les photocopies ? Moi j'ai été remplacée une fois pendant une séance Picot. J'ai préparé toutes les photocopies, textes, transpos et exercices. Et j'ai laissé des instructions très simples sur un seul document (lire le texte et poser les questions suivantes ...... Transposer le texte avec ....... à faire en collectif sur ardoise, coller les documents dans tel cahier et faire surligner les changements, faire les exos et les corriger). Si tu ne prépares pas les photocopies et que tu renvoies au guide, c'est trop compliqué pour le remplaçant qui ne connait pas la méthode.

      • Clémence
        Vendredi 26 Mai à 10:52

        Oui, les enfants avaient tous les documents. Je détaillais sur mon cahier journal. Après, je comprends que ce soit compliqué de démarrer comme ça à brûle pourpoint. 

        C'est vraiment le seul bémol que je trouve à cette méthode. 

         

        Et et quand les remplaçants demandaient où on en était, c'était également un peu dur de répondre. Car si je disais le passé composé, ils donnaient des exercices et forcément, il y avait des loupés avec les élèves un peu fragiles. 

         

         

      • Vendredi 26 Mai à 11:01

        Dans ce cas il faudrait peut-être que tu limites aux exercices et laisser tomber le reste, en donnant par exemple les exercices qui n'ont pas été faits auparavant. Et pourquoi pas en laisser quelques-uns de côté pour les remplacements en mettant les photocopies dans un coin.

      • Clémence
        Vendredi 26 Mai à 14:03
        Bonne idée la réserve d'exercices ! Merci.
    2
    Vendredi 26 Mai à 17:48

    Merci pour ce bilan. Au final, mon fonctionnement ressemblait un peu au tien, sauf que je n'utilisais pas de diaporama. Pas eu de remplacement moi et j'ai tout fini. Il me reste la structuration du futur.

     

      • Vendredi 26 Mai à 20:08

        Moi j'attaque la période 5 lundi, j'aurai fini juste pour la fin de l'année.

      • Cecilez
        Samedi 27 Mai à 14:26

        Ben dis donc, Multik, t'as carburée ! Moi je suis à la bourre mais on s'est donné une semaine de bon temps dans le bassin d'Arcachon et tous les ponts. Il faut bien que je me trouve des excuses... D'autres années, j'étais mieux allée au bout.

    3
    sand.
    Mercredi 31 Mai à 10:58

    Bonjour

    Je lis attentivement les articles concernant cette méthode car j'aurai un CE2, CM1, CM2 l'an prochain (enfin titulaire de mon poste). Je pense que ça peut être très intéressant pour la classe de travailler collectivement à partir d'un même texte. 

    Par contre, j'enseignerai à 75% (je serai en classe 3 jours complets et mon complément le mercredi matin et le vendredi matin, on n'a pas classe le vendredi AM). Est-ce que je peux quand même me lancer dans cette méthode d'après vous? 

    J'ai consulté l'extrait en ligne sur le site nathan mais comme c'est incomplet, je n'arrive pas à comprendre le fonctionnement exact. Bref, j'ai du mal à me projeter. J'aimerais pouvoir consulter la dizaine de pages "guide pédagogique" si quelqu'un l'a à disposition. 

     

    Merci beaucoup pour tous les conseils partagés! 

    Sand.

      • caroube
        Mercredi 31 Mai à 16:16

        Bonjour Sand ( et aux autres :)),

        Pour ma part j'étais aussi à 75 % cette année . J'ai donné à ma collègue la partie vocabulaire sans la forcer à suivre la méthode car c'est ce que je pouvais le plus détacher de la méthode. Pour gagner du temps je donnais aux enfants le vendredi soir , le texte à lire pour le lundi avec les questions à préparer à l'oral.

        J'avais demandé aussi à ma collègue d'amorcer l'expression écrite le mardi ( mon jour de repos) et je reprenais l'affaire le mercredi ou jeudi . 

        Perso je suis aussi super contente de cette méthode même si il faut se mettre dedans au début celà va ensuite assez vite et les enfants prennent vite l'habitude de ce genre de travail . Ils ont nettement progressé en analyse de la phrase . Les collectes sont en effet un très bon moyen de les faire réfléchir aux questions de grammaire/conjugaison. 

         

      • sand.
        Mercredi 31 Mai à 19:18

        Merci beaucoup pour ces informations et ce partage d'expérience! Je vais poursuivre dans ce sens alors et voir avec mon binôme si elle est d'accord. 

        Bonne soirée,

        Sand. 

    4
    Mercredi 31 Mai à 16:52

    Merci pour vos messages, et merci caroube pour ton témoignage. Je pense effectivement que c'est possible à condition de bien définir les choses avec la/le collègue. Le vocabulaire et la production d'écrit se détachent du reste de la méthode et peuvent être confier à la/au binôme et se faire sur d'autres supports.

    5
    KAILA
    Mercredi 7 Juin à 23:15

    Bonjour,

    Je n'ai pas eu le temps de m'imprégner de la méthode mais je m'interroge . Vu que plusieurs notions sont étudiées chaque semaine, comment fais-tu le lien avec les leçons à revoir en devoirs?

      • Jeudi 8 Juin à 00:14

        Je cloisonne à chaque jour : lundi lecture et transposition, mardi activités sur les phrases, jeudi sur les groupes nominaux. Et je calcule mon coup avant les évaluations.

    6
    Patou7785
    Jeudi 8 Juin à 23:05

    Bonsoir, Après 25 ans en CP je suis en cycle 3 depuis 2 ans , la tête dans le guidon (CM1, puis CM1/CM2). A nouveau en CM1/CM2, à la rentrée prochaine, cette méthode me tente mais qu'en est-il des dictées, le dada de notre inspectrice !!!!! Sinon, cela ma paraît idéal pour un cours double. Par avance merci

     

    7
    kart
    Samedi 10 Juin à 15:25

    Bonjour!

    Je m'intéresse tout juste à cette méthode, elle a l'air très complète et grâce à votre immense travail, je pense pouvoir l'adapter à tous mes élèves l'année prochaine. Je vais étudier tout ça cet été...

    Pourriez vous me dire combien de temps environ vous y passez chaque jour? en une seule séance ou plusieurs par jour?

    Merci à toutes, vous faites un boulot extra que vous partagez volontiers!

      • Samedi 10 Juin à 15:35

        Bonjour et merci kart. J'y consacre une séance par jour mais je galère le lundi pour faire la lecture, compréhension et transposition, du coup je déborde. L'an prochain, je fais préparer la lecture et les questions à la maison et je pense que ça ira.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :