• Je veux enseigner en Finlande ...

     

    Je veux enseigner en Finlande :

    Un système qui fait CONFIANCE aux instits, un minimum de paperasse, pas d'inspection. Moins d'heures de classe que chez nous et pourtant de meilleurs résultats. Un prof supplémentaire qui apporte de l'aide en classe. Une grande place au travail de groupe et à l'autonomie des élèves. Des élèves qui sont impliqués. On prend le temps, on n'évalue pas à gogo, pas de classement national ....... Pas de programmes qui changent à chaque élection mais des changements qui s'opèrent tous les 6 ans sur concertation des enseignants. Et en plus ils semblent avoir de super locaux !

    C'est juste le contraire de chez nous. Ça me fait juste rêver !

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


  • Commentaires

    1
    Lundi 31 Octobre 2016 à 08:07

    coucou Val !!

    ça parait génial mais qu'en est il en réalité? Nous pouvons nous aussi vanter des choses qui marchent bien dans notre système....Mais tant de liberté me semble excessif....

     

      • Lundi 31 Octobre 2016 à 08:13

        Et bien en réalité ils obtiennent de très bons résultats, bien mieux que chez nous. Nous on croule sous la paperasse et les réunions. On a forcément moins le temps de nous consacrer à l'essentiel. La confiance, c'est ce qui nous manque cruellement, on doit sans cesse remplir des tableaux pour justifier de nos heures, et pendant ce temps là on ne fait pas autre chose. Et si on retirait tout le temps qu'on passe à évaluer pour remplir les statistiques ?!

    2
    Lundi 31 Octobre 2016 à 08:40

    Bien d'accord avec toi

    3
    Mayleb
    Lundi 31 Octobre 2016 à 10:43

    L'autonomie et le travail de groupe font partie du système là-bas. Compliqué chez nous quand il n'y a qu'une ou deux classes à fonctionner ainsi. La mise en place est longue. 

    En 2003 j'ai visité une école aux Pays-bas. Déjà un maitre supplémentaire: il emmenait les bons élèves en BCD pour des travaux de lecture documentaire et des exposés pendant que le maitre restait en classe pour de la remédiation. 

      • Lundi 31 Octobre 2016 à 20:16

        Quelle chance d'avoir pu découvrir en vrai un autre fonctionnement !

    4
    gimli11
    Lundi 31 Octobre 2016 à 11:10

    OUI, OUI, OUI!!! Moi aussi je veux enseigner en Finlande et en plus j'adore les pays nordiques, alors on prépare les valises. Si au moins, on pouvait s'en inspirer.Merci pour ce partage et ce petit moment de rêve.

    5
    cathy
    Lundi 31 Octobre 2016 à 11:22

    C'est effectivement très intéressant....mais les hivers sont très froids et très sombres ;o)

      • Lundi 31 Octobre 2016 à 20:17

        Et bien on va dire qu'ils ne peuvent pas tout avoir ! he

    6
    Lundi 31 Octobre 2016 à 11:30

    Moi, juste me payer le luxe d'aller y faire un stage, j'adorerai... Mais je ne parle pas la langue cry

    Après, est-on prêt à révolutionner notre système éducatif, c'est une belle réflexion qui prend un peu des allures d'utopies pour moi....

     

    Bisous!

      • Lundi 31 Octobre 2016 à 20:18

        Un fantasme oui !!! he

    7
    Lundi 31 Octobre 2016 à 11:31

    C'est vrai , question CONFIANCE le système français a un gros travail à faire, nous sommes méprisés, dévalorisés...cette suspicion  est ressentie par les parents ..ils n'ont pas toujours confiance  en nous ..ils ont toujours vécu une mauvaise relation avec un prof..et la reportent sur les nouveaux enseignants arrivés  dans l'école...il faut deux bonnes années avant de les rassurer ... 

    Mais comment expliquer le niveau des élèves....nous étions 4 eme en Europe dans les années 90..et je me souviens être allée enseigner en CM2 en Espagne...la différence de niveaux était flagrante...maintenant cet écart a presque disparu...mondialement nous sommes 23 eme...il faudrait nous envoyer dans les pays qui obtiennent de très bons résultats..et surtout QU'ON NOUS ECOUTE LA HAUT...Au lieu de décider " à l'arrache" de changer les programmes..La Finlande est très bien placée 12 eme enMaths, 6eme et 5 eme en sciences et compréhension de l'écrit...ALLONS Y!!

    Ils ont 20 élèves max par classe..deux profs par classe...ça change totalement les conditions de travail !

      • Lundi 31 Octobre 2016 à 11:40

        Et bien voilà, moins d'élèves et plus de profs !!! Mais problème de budget ..... Les politiques préfèrent se remplir leurs propres poches !

    8
    Lundi 31 Octobre 2016 à 13:56

    Je suis entièrement d'accord avec toi : moins de travail annexe qui ne sert pas forcément pour se concentrer sur l'essentiel : nos classes... ça serait pas mal ! yes

      • Lundi 31 Octobre 2016 à 20:19

        Oui, malheureusement, on n'est pas prêts d'y arriver ! Par chez moi, les conseillers péda pointent nos heures d'APC et nous appellent s'il en manque une. La confiance règne ! sarcastic

    9
    ffb
    Lundi 31 Octobre 2016 à 15:21

    Il n'y a pas de secret ! 20 élèves  et 2 enseignants par classe. De plus on nous demande tant de choses inutiles, à commencer par des fiches de prép détaillées et un journal de classe. Pour ma part il y a bien longtemps que j'ai fait le choix de ne plus faire de fiches de prép, ni de journal de classe.  Je prépare ma semaine en m'aidant de mes progressions qui elles sont bien détaillées et m'aident à me repérer pour savoir où j'en suis. Du coup je passe beaucoup plus de temps à préparer des activités diversifiées pour être au plus près des besoins de mes loulous.

    De plus, il me semble que les enseignants sont nettement mieux payés en Finlande qu'en France !!!frown Alors moi aussi je prends mes cliques et mes claques et je pars pour un pays où on doit certainement être encore plus heureux d'enseigner.

      • Lundi 31 Octobre 2016 à 20:21

        C'est clair que ça donne envie de partir !

    10
    Lundi 31 Octobre 2016 à 21:28

    J'ai vu un reportage à la télévision. Le système est très différent du nôtre. Je n'ai pas adhéré à tout ce que j'ai vu. Etudier couché par terre dans une classe, par exemple. 

    Je crois que n'importe quel système est bon si les élèves sont motivés, s'ils veulent apprendre. Et moi, d'année en année, je les vois démissionner complètement. 

    Quand on veut apprendre, on apprend, de n'importe quelle manière ! 

      • Lundi 31 Octobre 2016 à 21:54

        Oui je comprends ce que tu veux dire. Mais quand tu te places du côté de l'enseignant, c'est quand même confortable d'avoir moins d'élèves, moins de paperasse, la confiance de la hiérarchie qui ne pointe pas toutes tes heures, comme si tu n'en faisais pas assez ! Moi non plus je n'adhère pas à tout. Mais je n'en peux plus de toute la partie administrative qui empiète de plus en plus sur l'essentiel de notre métier, marre des classes surchargées .... Bref, on ne peut pas faire des miracles avec ces mauvaises conditions de travail. On n'est pas des magiciens !

    11
    Vendredi 11 Novembre 2016 à 14:05

    Classes surchargées, locaux trop petits, manquent de matériel, manque de salles spécialisées (informatique, sciences, arts visuelles...), trop d'administratifs (PPRE etc...), programmes qui changent régulièrement sans raisons autres que politiques, évaluations des élèves trop nombreuses, manque de confiance des parents vis à vis des enseignants, salaires ... 

    Quel portrait de l'éducation en France ! Est ce qu'il y a des choses qui fonctionnent ? Je me dis que oui sinon, il y a longtemps que j'aurais baissé les bras et changé de métier. Les miracles il y en a quand même, rassurez-moi ! Mais là tout de suite j'ai du mal à voir ce qui fonctionne...

      • Vendredi 11 Novembre 2016 à 14:08

        Tu résumes bien la situation !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :